Rick Fisher

When not working at a full time job, raising his young children or researching genocide, Winnipeg based video artist Rick Fisher makes videos over extended periods of time. After undergraduate art school, he worked underground in a mine for ten years. He was then accepted into graduate school where he was expelled and sued for $103 million for conspiracy to destroy America's largest private art school. He subsequently worked at video artist run centers on the Canadian prairies for twenty years. His artwork has manly elegance as he explores themes of humanity and darkness. Lorsqu’il ne travaille pas à temps plein, qu’il n’est pas à s’occuper de ses jeunes enfants ou qu’il ne se cultive pas sur l’histoire et les génocides, le vidéaste Rick Fisher de Winnipeg réalise des vidéos qu’il produit sur de longues périodes. Après avoir obtenu un diplôme de premier cycle de l’école des beaux-arts, il a plongé sous terre pour travailler dans une mine pendant dix ans. Il en est ressorti seulement quand une école d’études supérieures l’a accepté, pour ensuite le renvoyer et le condamner à une amende de 103 millions de dollars pour complot visant à détruire la plus importante école des beaux-arts privée de l’Amérique. Il a par la suite travaillé au sein de centres de vidéastes autogérés dans les Prairies canadiennes pendant vingt ans. Son œuvre dégage une grande élégance masculine tandis qu’il explore les thèmes relatifs à l’humanité et à la noirceur.

| Titles |

browse all artists:

←  | All |  →